Menu

Une piscine réservée aux femmes à Jambes ? Je me pince !

Publié le mercredi 1 avril 2015 à 11h18

piscine

Pourquoi depuis le 29 mars à Jambes interdit-on aux hommes une piscine communale pendant certaines tranches horaires ?                                                                               Pourquoi remplace-t-on à ce moment les maîtres-nageurs par des maîtres-nageuse ?

J’ai interpellé le Ministre des Sport, René Collin (CDH), au sujet de cette discrimination au sein même d’une structure publique.

Le Ministre Collin ne semble pas s’inquiéter de cette pratique, il se satisfait d’une série d’arguments qui apparemment lui conviennent :

1) un règlement communal permettrait à des associations privées d’occuper cette piscine de façon exclusive.

2) cette ouverture réservée aux femmes intervient un dimanche à un moment donné ou la piscine est en principe fermée.

3) l’association vient avec ses maîtres-nageuses qui ont été agréées.

4) la piscine est ouverte à toutes les femmes, quelque soit leurs religions.

Autrement dit : « Circulez, il n’y a rien à voir »

Et cela me fait sortir de mes gongs : « Il s’agit d’une piscine publique réservée par l’union musulmane de Namur. Il est donc difficile de renier le caractère confessionnel de cet horaire spécifique. Cette initiative ne contribue pas au défi majeur que nous devons relever, à savoir le vivre ensemble. On encourage ici le replis sur soi et le particularisme. C’est le contraire de ce que doivent faire les services public ! On enclenche un engrenage qui peut être dangereux. Je trouve que votre réponse n’est pas très courageuse, un peu « Ponce-Pilate » mais ça, venant du CDH, on ne va pas s’en étonner… »

Ce qui est étonnant, c’est qu’interrogée sur la même question, la Ministre des droits des femmes et de l’égalité de chances, Isabelle Simonis (PS), ne semble pas du tout sur la même longueur d’onde que son collègue. Celle-ci condamne en effet cette initiative : « c’est une très mauvaise solution à un vrai problème. Le vrai problème, c’est le sexisme ordinaire. »

Et à mon tour de m’indigner « Malgré les événements et la multitude des débats qui ont fait coulé beaucoup d’encre depuis les attentats de Paris, apparemment, le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles ne parvient pas à parler d’une même voix. C’est ça qui m’inquiète aussi… »

 

Ci-après divers articles de presse à ce sujet:

01-04-2015 – De Morgen – Vrouwenzwembad zorgt voor commotie in wallonië
02-04-2015 – La Nouvelle Gazette Entre Sambre et Meuse – La piscine pour les femmes fait l’objet de débats au parlement
02-04-2015 – La Meuse Namur – La piscine pour les femmes fait l’objet de débats 02-04-2015 – Nord Eclair Tournai – Piscine de Jambes Ton différent au PS et au CDH
03-04-2015 – L’Avenir Namur – La piscine réservée aux femmes fait des vagues jusqu’au Parlement

Laisser un commentaire