Menu

Un prix unique du livre en Fédération Wallonie-Bruxelles ?

Publié le jeudi 8 octobre 2015 à 11h11

livre

En Commission de la Culture,  j’interpellé la Ministre Joëlle Milquet (cdH) sur l’idée, souvent évoquée mais jamais réalisée, d’instaurer un prix unique du livre en Belgique.

Cela faisait 25 ans qu’on en parlait sans jamais aboutir ! Quelques mois après le transfert de cette compétence aux Communautés, il était opportun d’interpeller la Ministre sur la façon dont elle entendait la gérer. Et voilà qu’elle s’est avancée à promettre d’instaurer – comme en France – un prix unique du livre.

Au MR, bien entendu, on ne peut que se réjouir d’une telle mesure, car nous plaidions depuis longtemps en ce sens.
C’est une bonne nouvelle économique pour tous ces petits indépendants qui, désormais, auront de meilleures armes pour faire face aux mastodontes de la grande distribution, mais pas seulement ! Cela va également permettre d’éviter l’appauvrissement de notre offre culturelle, car ces libraires indépendants sont de véritables vecteurs de la culture, prodiguant conseils et partageant leur expertise.

« C’est une bonne nouvelle économique pour tous ces petits indépendants qui, désormais, auront de meilleures armes pour faire face aux mastodontes de la grande distribution »

Bien entendu, le MR restera vigilant sur ce dossier. D’une part, Mme Milquet doit encore rencontrer son homologue flamand pour garantir une harmonie décisionnelle sur tout le territoire belge en la matière et nous espérons que seul le bon sens triomphera dans ce dossier. D’autre part, il s’agit là d’une promesse gouvernementale… le MR espère que Mme Milquet ira jusqu’au bout !
Par ailleurs, la Ministre de la Culture s’est également engagée à supprimer la «tabelle». Le MR se réjouit de la prochaine disparition de ce surcoût qui pénalisait le lecteur belge !

Pour rappel, jusqu’en 1987, une « tabelle » existait pour amortir les frais de douanes et les fluctuations des taux de change avec le franc français, ce qui engendrait une hausse du prix du livre de 10 à 15% entre la France et la Belgique. Abrogée, car devenue inutile depuis l’instauration du système monétaire européen, certains grands groupes d’édition et de distribution français ont néanmoins continué à appliquer cette tabelle officieuse, appelée markup.

Laisser un commentaire