Menu

Prévention face à l’alcool: coup de gueule et gueule de bois !

 

Publié le vendredi 16 octobre 2014 à 11h24

 

bière

Cet après-midi, en séance plénière du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, j’ai interpellé le Ministre de l’Enseignement supérieur et des Médias Jean-Claude Marcourt (PS) sur la campagne publicitaire menée par Jupiler sur le campus de Louvain-la-Neuve.

« Dans la presse d’aujourd’hui, l’UCL a tenu à exprimer son indignation et je dois bien avouer que je suis également très choqué !

« Les bons points méritent de bonnes pintes » ou « Les bonnes résolutions sont faites pour être oubliées », voilà le type de slogans des folders de Jupiler, qui distribue également à tout va des bons de réduction sur le campus.

L’asbl Univers Santé, qui travaille depuis des années à sensibiliser les étudiants à une consommation d’alcool responsable, considère cette campagne comme un véritable travail de sape », souligne Olivier Maroy.

 

« Le Ministre Marcourt renvoie la patate chaude au fédéral, oubliant les propres compétences de son gouvernement ! »

Le député a également tenu à rappeler le travail effectué au sein du parlement en insistant sur la résolution, qui a été déposée à l’unanimité par la majorité et le MR le 11 janvier 2011, cherchant notamment à lutter contre les campagnes agressives et irresponsables des alcooliers.
« Récemment encore, des accidents mortels ont eu lieu sur ce campus à cause de l’alcool. Ne faudrait-il pas condamner cette campagne agressive et irresponsable ? Ne va-t-elle pas à l’encontre de tous les efforts menés ces dernières années en faveur d’une sensibilisation des étudiants aux dangers d’une consommation excessive d’alcool ? », a demandé Olivier Maroy.
Si le Ministre Jean-Claude Marcourt (PS) a considéré qu’il y avait bien une faute commise par AB Inbev., il s’est contenté de renvoyer la patate chaude au fédéral pour dégager des pistes de solutions. Il faudra probablement attendre une mesure du fédéral dans le cadre de ses compétences de « protection du consommateur », car apparemment la Fédération Wallonie-Bruxelles ne souhaite pas prendre ses responsabilités dans ce dossier.

Laisser un commentaire