Menu

L’IMPACT DU DÉVELOPPEMENT NUMÉRIQUE SUR L’ENVIRONNEMENT.

Capture

La part mondiale du numérique dans les émissions de gaz à effet de serre est passée de 2,2 % en 2010 à 3,8 %, soit davantage que le trafic aérien, mais il faut bien reconnaître que l’on en parle beaucoup moins. Pourtant, les experts estiment qu’au cours de la prochaine décennie, cette croissance risque d’atteindre des niveaux phénoménaux. Ainsi, l’un de ces experts avance qu’en 2025, notre planète comptera 48 milliards d’objets connectés. Aujourd’hui, c’est la moitié de la population mondiale qui est connectée, tous pays confondus. Il y a, parait-il, huit périphériques par personne.

Capture2.PNG

70 à 80 % de l’empreinte environnementale du numérique sont liés à l’extraction des matériaux nécessaires pour la fabrication ; le reste se partage entre une fin de vie mal gérée et l’usage.

Parlons-en de l’usage :

Nous ne sommes pas correctement informés à ce sujet et les bons réflexes sont encore loin d’être au rendez-vous.   Le streaming par exemple, très largement utilisé par la population mais considérablement  énergivore. D’un petit clic,  On active, depuis l’endroit où on se trouve, toute une chaîne de périphériques de son smartphone jusqu’au data center. Avec l’arrivée de la 5G, l’impact risque d’être encore plus grand.

L’humanité ne peut pas se passer du numérique, mais il faut remettre l’outil à sa place.  Il existe, en effet, une série de comportements permettant d’alléger notre empreinte environnementale numérique. En voici quelques-uns :

  • Allonger la durée de vie des appareils via le reconditionnement ou l’achat d’occasions ;
  •  Privilégier l’achat d’occasion ;
  •  Installer des multiprises à interrupteurs pour éteindre tous les appareils la nuit ou lorsque l’on est absent ;
  •  Purger les pièces jointes dans sa messagerie ;
  • Favoriser les sites web et applications écoconçus ;
  • Limiter la taille des écrans ;
  • Limiter le streaming via la 4G.

Capture5

J’ai questionné la Ministre de l’environnement, Céline Tellier, afin d’en savoir un peu plus sur la manière dont le gouvernement allait gérer ce problème et sur les actions mises en place.

Si vous désirez prendre connaissance de l’échange complet voici les liens vers :

L’extrait intégral en page 3

Le lien vers la vidéo complète 

 

 

 

 

Laisser un commentaire