Menu

LE DÉFAUT D’ÉCLAIRAGE DES VÉHICULES « VOIR ET ÊTRE VU »

Une récente enquête menée par Touring pointe du doigt qu’en Belgique, un véhicule sur 10 présente un défaut d’éclairage. C’est évidemment inquiétant, surtout quand on sait que la majorité des accidents (60 %) se produisent une fois l’obscurité tombée.

Capture1

Selon Touring, cette situation résulte du fait que notre parc automobile est vieillissant (la moyenne d’un véhicule circulant sur notre territoire est de +/- 9 ans). De plus, le nombre de véhicules d’occasion en circulation sur nos routes est en constante augmentation. Enfin, il faut savoir que 400 000 véhicules sont refusés au contrôle technique pour des feux de croisements défaillants.

Cela démontre l’importance de vérifier, en tout état de cause, l’équipement de l’ensemble des feux lors du passage au contrôle technique, le bon état technique des véhicules ayant un impact sur la sécurité routière. Il est évident qu’avec des feux mal réglés, vous avez une visibilité réduite de la route et les autres usagers (conducteurs de voitures, piétons ou cyclistes) peuvent être éblouis ou ne pas vous voir à temps.

Je pense qu’il ne faut pas prendre ce problème à la légère : 10 %  c’est un chiffre significatif.

Voici l’extrait intégral de mon intervention en commission (p 18)

Voici le lien vers la vidéo

Laisser un commentaire